Recette le café grec, ou turc

On verse le cafe grec dans la tasse.

Le café grec ou turc, enfin, on va dire grec, vu le nom du blog… est un type de café aujourd’hui disparu en France.

Ce type de café est évoqué à de nombreuses reprises dans la littérature du 19ième et du début du 20ième siècle. En effet c’est le café utilisé pour prédire l’avenir : le fort dépôt de marc dans le fond de la tasse qu’on verse dans la soucoupe après avoir bu le café permet de dévoiler les arcanes et mystères des jours à venir….

Cette tradition, même si elle est effectuée de façon plus humoristique qu’autre chose, perdure en Grèce.

Les versions grecque et turque sont les mêmes, mais attention : en Grèce il n’y a que du café grec et en Turquie, que du café turc 😉

 

 

Attention si vous en commandez-un en Grèce lors de vos vacances, vous risquez d’être très désagréablement surpris : ça n’a rien à voir avec un espresso ni avec un café-filtre ! Le marc reste plus ou moins en suspension dans le liquide : il faut prendre son temps pour le boire, à petites gorgées, en aspirant bruyamment le café entre ses lèvres closes. Boire un café grec prend du temps !!

Il est servi accompagné d’un grand verre d’eau ainsi que de petites pâtisseries ou de loukoumia ( à ne pas confondre avec les loukoums/lokum qui eux sont turcs, pour la différence entre loukoums et loukoumia, relire la différence entre café grec et café turc 😉 )

 

Il en existe différentes variantes :

  • Skéto/Σκέτο: sans sucre
  • Métrio/Μέτριο : avec sucre ( autant de café que de sucre)
  • Glyko /Γλυκό: plus sucré (parfois sucré avec du miel)
  • Variglyko/Βαρύγλυκο: fort (en café) et très sucré (parfois sucré avec du miel) assez proche du sirop et avec une dose de caféine super élevée.

 Le Skéto est assez amer, et rarement consommé seul. Souvent accompagné de loukoums ou d’autres pâtisseries orientales très riches en sucre, il passe très bien par contre.

Le contraste amer/sucré est très agréable. La méthode peut consister à alterner sucrerie / café amer, et les choses finissent par s’équilibrer.

 

Pour la réalisation il vous faut :

 Les ustensiles et ingredients pour un café grec ou turc

          un briki (petite casserole/cafetière)

          du café grec ou turc

          du sucre

          un feu à gaz ( pour l’anecdote : il n’y a pas de gaz de ville en Grèce, mais toutes les familles ont un réchaud campeur butagaz pour faire le café grec)

 

  • Emplissez votre tasse d’eau, versez-la dans le briki.

On verse une tasse deau dans le briki

  • Mettez le briki à chauffer.

 

  • Ajoutez dans l’eau encore froide une cuillère à café de sucre et une cuillère de café (pour un café métrio)

On verse une cuillérée de café grec dans le briki.

Verser une cuilleree de sucre dans le briki.

 

 

  • Tournez et mélangez avec une cuillère.

remuez le melange eau cafe sucre

cuisson du cafe grec
Début de cuisson du café grec.

Surveillez attentivement car le café monte vite.

  • Quand le café grec monte et mousse, le retirer du feu, attendre quelques secondes et remettre une seconde fois le briki sur le feu.

Le cafe grec mousse et monte dans le briki.

 

  • Quand le café « re-mousse », enlever le briki du feu puis servir directement le café dans la tasse.

On verse le cafe grec dans la tasse.

 Ne pas laisser le café bouillir !!

Si vous préparez le café grec pour plusieurs personnes, au moment de servir, respectez la coutume qui veut qu’on ne remplisse pas une tasse puis l’autre, mais plutôt par tournées: un peu dans la première tasse, un peu dans la deuxième etc puis un peu dans la première et un peu dans la deuxième etc.…

Tout cela pour éviter qu’une personne ait tout le marc et l’autre, un café pur.

Mais en fait, si vous versez le café encore bouillant, les bulles se chargent de remuer le marc et donc le risque de se retrouver avec uniquement du marc ou avec un café pur est réduit à zéro.

Cafe grec dans une tasse decoree.
Le café grec est prêt à être dégusté !!

Prenez le temps ensuite de le siroter LENTEMENT : je vous rappelle que c’est un café non filtré, donc pas de précipitation ou vous aurez du marc dans la bouche…

Trempette de biscuit dans cafe grec
Et on peut même manger des petits beurre avec 😉

 

Pour l’été, si vous voulez un café très rafraîchissant, essayez ma recette du café frappé.

 

Suite à de nombreuses demandes par mail et commentaires voici des liens vers des boutiques en ligne afin de vous procurer certains ingrédients/composants indispensables (ces liens envoient vers Amazon via un lien affilié, si vous achetez via ce lien je toucherai une petite commission 😉 ):

         

Enregistrer

16 thoughts on “Recette le café grec, ou turc

  1. Dans la plus pure tradition, le café grec était préparé sur du sable recouvrant des braises chaudes et non sur le gaz, permettant la formation du kaïmaki « crème » plus solide sur le dessus du café, clé de la réussite du café grec!!!!. On trouve encore des « kafeneia » qui le prépare ainsi.

  2. Sympa cette recette, c’est à tester 🙂

    La gastronomie française, je m’y connais, mais les cuisines d’ailleurs, je suis novice. Votre blog devrait dépoussiérer un peu mes connaissances ! Merci pour vos articles !

  3. Bonjour Nicolas,
    Vous venez d’éclaircir une énigme : en effet j’avais toujours entendu de cafés turcs (pas grecs par contre, sorry ! :/ ), sans vraiment comprendre la différence… J’aimerais bien tester, seulement une question : ça marche dans une simple casserole ou il faut absolument se procurer un briki (et si oui, où ?!) ?
    D’avance merci pour votre réponse !
    Justine

    1. Bonjour Justine, Pour un café grec(ou turc;) )il faut absolument le café spécial, pour ce qui est de la casserole, j’en ai déjà fait sans briki, avec une toute petite casserole à bords hauts (comme celles utilisées pour faire un seul oeuf dur) en effet il faut que le café puisse mousser et monter pour être réussit. Je regarde pour les possibilité de commandes en ligne que ce soit de café ou de briki 🙂

      Cordialement,

      Nicolas

  4. Grande amatrice du café grec (que j’ai pu aussi aprécier en Syrie avec de la cardamone ou en Tunisie avec de la fleur d’oranger..), j’ai remarqué que lorsqu’on le prépare sur une plaque électrique, le goût est meilleur: la fameuse mousse dense se forme, alors qu’on ne l’obtient pas au gaz, même au moins fort.
    Pour ce qui est de sa confection, j’ai été surprise de voir qu’en Syrie, ils font d’abord chauffer l’eau avant de verser café/sucre/cardamone, si quelqu(un connaît d’autres méthode où les raisons de ces méthodes ça m’intéresse…

    1. Bonjour, J’utilise du café fraîchement moulu mais je pense que c’est très difficile d’en trouver en France (le café grec étant beaucoup plus fin que celui utilisé pour faire un café filtre ou un expresso). Les paquets de marque « Bravo » (disponibles dans tous les supermarchés grecs) sont tout à fait corrects.

  5. D’origine Arménienne, je bois quotidiennement ce café (café armenien = café turc = …. Vous avez compris 😉 )
    En france, vous trouverez facilement le café Massat « moulu oriental » (avec une vahiné sur fond rouge) qui est parfait pour faire ce type de café.
    La fameuse casserole s’appelle aussi « jezvé » selon les pays.
    Pour ma part j’ajoute le sucre dans l’eau froide, mais le café seulement à l’apparition des premieres bulles….
    Et n’oubliez pas de « tourner la tasse » à la fin : on fini la derniere gorgée en pensant à quelque chose (le marc monte vers la bouche) puis on retourne la tasse du coté opposé (afin que le marc dessine aussi sur la parroie opposée) on laisse secher la tasse à l’envers… Ça y est vous pouvez lire l’avenir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *